Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Indies & Oldies

SteamWorld Dig - A Fistful of Dirt

17 Janvier 2015 , Rédigé par Laspirateur Publié dans #PC-Mac, #Indies, #Plate forme

SteamWorld Dig - A Fistful of Dirt

La ruée vers l’or est un thème qui a inspiré bon nombre d’artistes, et si l’on peut croire qu'il a été traité de toutes les façons possibles et imaginables, il n’en est rien. Cette réinterprétation steampunk de la quête des richesses de Mère Nature nous vient de Suède, du studio indépendant Image and Forme Games pour être encore plus précis.

Tout commence quand Rusty, le héro robotique de notre aventure, arrive dans la petite bourgade de Tumbleton, hameau perdu au milieu du désert et composé de 3 personnes, où il a été appelé par son oncle pour hériter d’une magnifique mine. C’est sur ce pitch simpliste que le jeu commence.

La ville de Tumbleton quasiment au complet

La ville de Tumbleton quasiment au complet

Une fois le pad en main et les pieds dans la mine une référence saute aux yeux immédiatement : Dig Dug. Dans ce jeu d’arcade de 1982 le héro devait creuser pour atteindre et détruire des ennemis, Steamworld Dig reprend ce concept en nous faisant creuser dans un jeu de plateforme 2D, sans oublier de nous faire tuer quelques ennemis bloquant notre progression. La mine de notre oncle regorge aussi de pierres précieuses qu’il faudra récupérer pour les revendre et améliorer son matériel de minage. Malheureusement l’inventaire est limité et la place se fait très (trop) rapidement rare. Des allers-retours avec la surface seront donc obligatoires pour revendre les richesses trouvées dans la mine, mais aussi pour recharger sa vie et surtout sa lumière. Rusty dispose d’une petite lampe qui l’éclaire pendant sa progression mais elle ne dure pas longtemps et il faudra soit retourner à la surface pour la recharger, soit tuer des ennemis pour qu’ils lâchent un bonus d’éclairage.

Un léger air de Dig Dug imprègne cette image

Un léger air de Dig Dug imprègne cette image

Le gameplay est assez simple mais très bien ficelé. Rusty peut creuser dans quatre directions (haut, bas, gauche, droite), sauter à hauteur d’un bloc, mais il peut aussi pratiquer le wall jump, et bien sûr se déplacer. Il faudra souvent bien réfléchir avant de creuser car une fois la pierre cassée elle le reste, attention à ne pas se bloquer bêtement tout une partie de la mine et par la même occasion de nombreuses pierres précieuses bien utiles. En s’enfonçant dans la mine Rusty tombera sur des portes le menant vers des petits niveaux casse-tête offrant des pierres donnant plus d’argent, mais certaines portes donnent lieu à de véritable petit niveaux permettant d’obtenir une amélioration, souvent à base de vapeur, steampunk oblige. Le tout répond vraiment bien et contrôler ce petit robot pour explorer cette mine est un véritable plaisir.

Cette pioche sera votre seule et meilleure amie pendant vos descentes

Cette pioche sera votre seule et meilleure amie pendant vos descentes

Il m’est bien difficile d’en dire plus sans gâcher les quelques surprises que le jeu résèrve car celui-ci est court, comptez environ 5/6h pour en venir à bout. Reprenant les bases d’un classique du jeu vidéo (Dig Dug) dans une époque où les joueurs aiment creuser, à en croire les ventes de Minecraft et Terraria, Steamworld Dig tape dans le mille. Il propose une aventure très agréable grâce à son gameplay bien ficelé et son univers robotique vraiment réussi. La mine n’étant pas générée aléatoirement la replay value est un peu mince pour les personnes que le speed run ne tente pas.

Disponible sur PC, Wii U, 3DS, PS4 et PS Vita ce serait dommage de passer à côté de ce titre plein de charme et même si la durée de vie est assez faible, l’aventure est suffisamment prenante pour nous faire oublier ce détail.

SteamWorld Dig - A Fistful of Dirt

A découvrir si vous avez aimé SteamWorld Dig :

  • Dig Dug, dont le concept est similaire
  • Minecraft, si vous aimez miner
  • Terraria, pour les mêmes raisons

Partager cet article

Commenter cet article